Mois : octobre 2008

EFFINEO

créée en 2003 par EDF pour développer la technologie des Courants Porteurs en Ligne, la société a été reprise par son management avec l’appui du fonds BNP Paribas Private Equity en Septembre 2008. Société Anonyme au capital de 229 097 € elle est engagée dans la lutte contre la précarité énergétique dans le logement collectif, …

EFFINEO Lire la suite »

SAGEM Communications

Société française de haute technologie à dimension internationale, Sagem Communications est spécialisée dans la communication haut-débit et la convergence avec en particulier les activités suivantes : terminaux d’impression grand public et professionnels, décodeurs de TV numérique, terminaux haut-débit et résidentiels, solutions communicantes de maîtrise de l’énergie, systèmes et partenariats télécom. La société a acquis des …

SAGEM Communications Lire la suite »

France numérique 2012

Dans quelques jours devrait être présenté par le Ministre Eric Besson , le plan de développement de l’économie numérique . Baptisé « France numérique 2012 » , ce plan prévoit quelques 151 dispositions décrivant les enjeux de l’économie numérique, les conditions d’accès par les Français aux réseaux numériques. Les principales dispositions de ce plan concernant …

France numérique 2012 Lire la suite »

l’EPITECH

L’EPITECH ou European Institute of Information Technology est reconnue comme l’une des meilleures écoles pour faire de sa passion pour l’informatique une expertise puis trouver un emploi . 100% des élèves sont en entreprise à la fin des études ! Cette formation recherchée par les entreprises repose sur un modèle novateur qui met l’emphase sur …

l’EPITECH Lire la suite »

FRANCE NUMERIQUE 2012

dn227En lançant le plan de développement de l’économie numérique, le gouvernement cherche à faire rattraper le retard accumulé par la France dans le domaine des technologies. La Maison Numérique sera abordée dans le prochain rapport «France Numérique 2025».
L’économie numérique est le principal facteur de gain de compétitivité des économies développées. Elle représentera 30 % de la croissance mondiale avant 5 ans. Même si l’on sait que les investissements dans l’économie numérique sont les plus productifs, la France consacre des budgets trois fois plus faibles que les pays d’Europe, le Japon ou la Corée. Le plan est donc destiné à faire décoller l’économie nationale. Il repose sur quatre priorités : permettre à tous les Français d’accéder aux réseaux et aux services numériques, développer la production et l’offre de contenus numériques, accroître et diversifier les usages et les services numériques dans les entreprises, les administrations et chez les particuliers et enfin, moderniser notre gouvernance de l’économie numérique. L’Internet a déjà modifié le comportement de plus d’1,5 milliards d’individus sur la terre.

On reconnaît aujourd’hui que l’Internet haut débit constitue, comme l’eau ou l’électricité, une commodité essentielle. Malgré tout, on évalue entre 2 et 4 millions de Français exclus de la société de l’information. Nous l’avons répéter à plusieurs reprises dans ces colonnes, la France souffre d’une trop faible contribution des TIC à sa croissance et d’une faiblesse économique dans les domaines du logiciel et des services en ligne. Le rapport ne cache pas nos faiblesses : « La France n’a presque aucun acteur de taille mondiale dans les industries d’Internet. Aucune société française ne figure parmi les 15 premières sociétés éditrices de logiciels. »

Retour haut de page