En matière de très haut débit, la France est-elle aussi en retard qu’on l’entend dire ? D’ailleurs, est-elle même en retard ? Jean-Ludovic Silicani, président de l’Autorité, répond à ces assertions dans son édito de la dernière Lettre hebdomadaire de l’ARCEP :”La France est le seul pays où, à des degrés certes variables, plusieurs acteurs déploient ou ont annoncé des déploiements de fibre optique sur des territoires autres que les zones très denses (…) et où, d’ores et déjà, 6 millions de foyers sont éligibles au très haut débit en France, contre 2 millions en Italie, et moins d’un million en Allemagne et en Espagne.
Et il ajoute :
“La France est le premier parmi les grands pays européens pour la part des abonnements (environ deux-tiers) offrant plus de 10Mbps.
“La France est le seul des grands pays d’Europe où le chiffre d’affaires du secteur n’a pas baissé entre 2008 et 2011. Au total, depuis l’ouverture du marché il y a 15 ans, le volume d’activité a augmenté de 110 %, les prix de détail ont baissé de 15 % et le chiffre d’affaires a ainsi augmenté de 85 % en euros courants”.