Selon les dernières études, le numérique serait à l’origine de 2 à 4 % des émissions de CO2 et de 4 à 9 % de la consommation électrique mondiale. Des chiffres que l’IDATE DigiWorld invite à prendre avec recul, le numérique apparaissant comme un secteur dual, tout à la fois problème et solution aux défis environnementaux.

La Commission “Transition écologique et Numérique” de l’IDATE DigiWorld éclaire le sujet en chiffres et en exemples avec des illustrations concrètes d’actions mises en œuvre par le numérique pour réduire son impact mais aussi jouer un rôle positif en réduisant l’impact environnemental d’autres secteurs. On se demandera comment le numérique peut-il limiter son propre impact environnemental ? Recyclage, reconditionnement, partenariat, énergies renouvelables –