En dépit de la récession que connaÎt ce secteur, les utilisateurs sont de plus en plus nombreux à opter pour des réseaux locaux hertziens et des équipements d’interconnexion de réseaux hertziens. Par contre, les technologies de la troisième génération (3G) tardent à prendre leur essor en raison des délais de mise en œuvre, des défaillances des combinés et des coûts élevés. Cependant, le lièvre n’arrive pas toujours avant la tortue. Ces deux technologies peuvent contribuer à la satisfaction des besoins des entreprises et des utilisateurs. Sont-elles en concurrence l’une ave l’autre?

En Europe, des opérateurs de réseaux de téléphonie mobile ont versé plus de 100 millions de dollars EU pour acquérir des licences d’exploitation de systèmes de troisième génération (3G). De tels montants ont suscité une controverse quant à la manière dont le prix des licences avait été déterminé et quant aux conséquences pour l’avenir du secteur.