Faut-il se précipiter vers les modems et routeurs sans fil estampillés pre 802.11n (pre-N, RangeMax NEXT ou N1 Wireless) qu’une poignée de constructeurs a mis sur le marché ces dernières semaines? Rien n’est moins sûr. Si ces nouveaux boîtiers promettent des débits théoriques supérieurs à 100 Mbit/s, soit le double de ce qu’offre l’actuel 802.11g, les produits proposés aujourd’hui par Belkin, Linksys ou Netgear n’offrent aucune garantie d’interopérabilité entre les équipements des différents constructeurs ni de compatibilité avec la future norme 802.11n. Attention, donc !

Le comité de travail chargé de valider la norme de communication sans fil 802.11n au sein de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) a rejeté, mardi 3 mai, l’adoption des spécifications techniques proposées dans le Draft 1.0, le brouillon du document de travail. Le 802.11n représente la nouvelle génération du Wi-Fi. Basé notamment sur la technologie d’antennes “intelligentes” MIMO (Multiple Input Multiple Output ou réceptions et émissions multiples), cette future norme offrira des débits sans fil théoriques supérieurs à 100 Mbit/s (150 et 300 Mbit/s selon les usages).

Aucune normalisation n’interviendra avant l’été 2007.

“Aucun constructeur ne garantit aujourd’hui que son produit sera compatible avec le 802.11n”, confirme le chef produit réseau chez Belkin aux Etats-Unis.