Rapport:Ubiquité et objet communiquant au Japon

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Comme indiqué dans la dernière lettre Domotique NEws n° 248, ci-dessous le sommaire du rapport passionnant d’un élève-ingénieur de l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon, dans le cadre d’un stage au sein du Service pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France.
1. L’Internet des Objets et l’Informatique Ubiquitaire
1.1 Définition du sujet et du vocabulaire
– L’idée générale : l’Informatique Ubiquitaire
– Le support physique : l’Internet des Objets
– Entre l’Homme et l’Objet : l’Intelligence Ambiante
– Du bon usage du vocabulaire
1.2 L’Internet des Objets, bilan concret et applications
1.2.1 De l’intérêt « d’étiqueter » le monde qui nous entoure
1.2.2 Choisir le bon tag, une question d’usage
1.2.3 Des technologies variées en fonction de l’utilisation prévue
– Le code-barres
– Les codes-barres à deux dimensions, l’exemple du QR Code au Japon
– Les tags RFID ou radio-étiquettes
– Du RFID à l’Internet des Objets
1.2.4 Que faire avec tous ces objets étiquetés ? Du quotidien à la science-fiction
– Les choses qui commencent à bouger : Dans la distribution – Dans l’agro-alimentaire – Dans la logistique – Dans l’industrie pharmaceutique
– Assistance à l’autonomie et domotique : Pour la santé – Pour la domotique, les maisons intelligentes – Pour les transports
– De l’émergence de l’Intelligence Ambiante
1.2.5 Acteurs clés et tentatives de standardisation
– Ken Sakamura et l’Ubiquitous ID Center
– L’Auto-ID Lab, EPCglobal et l’EPC
– uID et EPC, analyse comparée des deux modèles
– IPv6 : internet s’agrandit
1.3 Le développement de l’Internet des Objets
1.3.1 Les macro-tendances
1.3.2 Les éléments facilitants
– L’aspect énergétique
– Rendre les objets « intelligents »
– Des progrès dans les moyens de communication
– Mieux intégrer l’Internet des Objets dans les objets eux-mêmes
– Le casse-tête de l’interopérabilité
– Qu’attendre des standards ?
– Un mot sur l’industrialisation
1.3.3 Les potentiels freins au développement
– La question de la gouvernance
– Sécurité et vie privée
2. L’exemple du Japon, un pays qui a beaucoup misé sur l’ubiquitaire
2.1 L’historique des réformes : leurs ambitions et leur impact sur la société
– Mieux comprendre l’attachement des Japonais à la technologie
– 2000-2005 : Le plan e-Japan
– 2005-2010 : Le plan u-Japan
– 2010-2020 : La ICT Restoration Vision (Haraguchi Vision 2.0)
2.2 Etat des lieux de la recherche en 2010
– Des financements parfois irréguliers
– Deux exemples de projets remarquables
* Le projet TRON de Sakamura
* Le projet Live-E! de Hiroshi Esaki
* Des projets menés par des personnalités de premier plan
– Le projet WAUN, un exemple de recherche menée dans l’industrie
– The World of Mushrooms : NTT propose sa définition de l’Intelligence Ambiante
2.3 Bilan de l’ubiquitaire au Japon en 2010
3. La ville numérique : l’aboutissement de l’ubiquitaire
3.1 Des chantiers ponctuels qui attirent beaucoup d’attention
3.2 New Songdo City : le projet le plus ambitieux
3.3 Masdar : l’éco-ville des Emirats Arabes Unis
3.4 Dongtan : quand la Chine confond vitesse et précipitation
3.5 Le choix japonais : construire le futur pas à pas
Conclusion

Domotique News

2 réflexions sur “Rapport:Ubiquité et objet communiquant au Japon”

    1. Une synthèse du rapport est publiée dans Domotique News n° 248, et si vous n’êtes pas abonné l’Ambassade de France au Japon vous aidera. Merci de votre intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche

Recherchez un article par mot-clé:​

Le mensuel

Domotique News, éditée depuis 1988, est la première lettre des espaces de vie intelligents en Europe.

Vous voulez découvrir un exemplaire de notre revue et rejoindre nos newsletter?

Suivez-nous sur les réseaux

Articles récents

Commentaires récents

Rejoignez notre newsletter

Et recevez nos actualités, directement dans votre boîte mail !

Retour haut de page