Philips a accusé une perte nette de 1,35 milliard d’euros au deuxième trimestre, du jamais vu depuis dix ans. Le groupe néerlandais, dont la division “éclairage” ne joue plus son rôle de relais de croissance, a annoncé un nouveau plan de réduction des coûts, de 500 millions d’euros.