Nouveau paysage énergétique au Japon

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Les conséquences de la catastrophe de Fukushima ont créé une situation complexe en termes de gestion de l’énergie au Japon. Jusqu’au 11 mars 2011, le paysage énergétique était bien connu : les énergies renouvelables représentaient 9% de l’électricité générée, alors que le nucléaire en représentait 26%, le gaz naturel liquéfié 28%, le charbon 25% et les dérivés pétroliers 13%. Après cette catastrophe, la production d’électricité d’origine thermique a remplacé celle d’origine nucléaire, les réacteurs s’arrêtant les uns après les autres pour des opérations de maintenance et n’étant pas relancés en raison de la forte réticence des populations. Le Japon s’est fixé de nouveaux objectifs très ambitieux pour un développement rapide des énergies renouvelables. Au lieu d’un objectif initial de 20% de l’électricité produite renouvelable en 2030, ce même but doit être atteint en 2020, soit deux fois plus vite que précédemment. Ce nouvel objectif ambitieux qui est pour l’instant officieux, a été formulé dans une déclaration de l’ancien Premier Ministre Naoto Kan en mai 2011 au sommet du G8 et à l’OCDE. Ces valeurs seront officiellement définies dans le nouveau plan cadre énergétique, attendu pour l’été 2012.

Domotique News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche

Recherchez un article par mot-clé:​

Le mensuel

Domotique News, éditée depuis 1988, est la première lettre des espaces de vie intelligents en Europe.

Vous voulez découvrir un exemplaire de notre revue et rejoindre nos newsletter?

Suivez-nous sur les réseaux

Articles récents

Commentaires récents

Rejoignez notre newsletter

Et recevez nos actualités, directement dans votre boîte mail !

Retour haut de page