C’est la Mecque de la création, de la crativité , de l’inventivité…mais, le Massachussetts Institue of Technology ( M.I.T) est une institution en prise avec les réalités économiques et industrielles. Elle fonctionne de façon pragmatique et “appliquée”. Son père fondateur, le Prof. William Barton Rogers (1804-1882), qui a créé et développé le concept innovant de laboratoire d’enseignement en relation avec des industriels. Le fait que le MIT soit devenu une puissance économique mondiale est autant dû à son bureau de transfert de technologies, ses licences, ses contrats ou ses donateurs qu’à ses entrepreneurs. Ces derniers le sont devenus grâce à une exposition protéiforme à des incitations et initiatives du MIT liées à l’entrepreneuriat. Certaines sont formalisées voire institutionnalisées, d’autres viennent du terrain. A l’image de l’activité économique en général, elles naissent, se développent, se développent, périclitent ou se transforment dans un mouvement permanent qui participe au “buzz” de la place de Boston.
Le M.I.T a amené la création d’entreprises comme Raytheon, Gillette, McDonnell ou Arthur D. Little. C’est la raison pour laquelle les programmes d’aide mis en place par le MIT donne davantage l’impression d’accompagner les projets que de les générer ou véritablement les soutenir. La preuve en est que, si elles étaient dupliquées dans un autre contexte ou pays, elles ne pourraient sans doute pas produire les mêmes résultats que ceux que nous observons au MIT. Une vingtaine de jeunes pousses sortent chaque année du MIT. C’est l’un des plus élevé aux Etats-Unis. Les projets des entrepreneurs proviennent majoritairement du portefeuille du MIT fait de 3.000 brevets et de 400 déclarations d’invention annuelles. Le MIT dispose d’un
centre d’entrepreneuriat (20 enseignants-chercheurs) de l’école de commerce du MIT (“MIT Sloan School of Management”) qui aide les hommes d’affaires impliqués dans un projet associé à une invention. Depuis 1996, ce sont environ 24 cours ou programmes sur l’entrepreneuriat qui ont été dispensés à de larges publics, internes ou externes.