La domotique, c’est révolutionnaire. D’accord, cela fait des années qu’on nous le dit. Grâce à Internet, il fera bientôt bon vivre dans des maisons automatisées du sol au plafond, etc, etc… Science fiction ? Thot dresse une liste des sites qui en disent plus long sur les maisons “intelligentes”.

Une des définitions les plus complètes du terme est donnée sur la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING) : la domotique, c’est l’intégration de diverses technologies et équipements dans le but de les faire interagir pour améliorer le Confort, la Sécurité et la Fonctionnalité de l’habitat. Suivent quelques exemples d’applications et une bonne définition de l’Immotique (la domotique version immobilier d’entreprise).

Encore trop cher

“Domotique”, ça sonne bien, mais ce n’est pas nouveau. Le concept existe depuis que l’élite des bricoleurs confectionne des zapettes de leur cru pour tout automatiser chez eux. Ainsi, on nous annonce depuis longtemps l’avènement d’une maison High tech qui prendrait soin de ses occupants, du frigo qui commande tout seul le lait quand il n’y en a plus, des thermostats cachés un peu partout dans les murs pour que le salon soit frais en été et chaud en hiver, on a tout entendu… mais on en n’a jamais vu chez le voisin.

Pourquoi ? Trop coûteux. Les rares prototypes existant sont bien trop chers pour que le quidam puisse se les payer. La Maisonnet (“maison” et “internet”) de Cisco est un fiasco : le site est encore en ligne mais nous avertit que la maisonnet a dû fermer ses portes au public dès 2001. Dans le même style – beau, cher et qu’on ne trouve nulle part – Electrolux a conçu il y a déjà deux ans son ScreenFridge, un frigidaire intelligent qui vous suggère une recette en fonction de ce qui vous reste à l’intérieur. Mais les consommateurs les plus avertis en sont à peine au frigidaire américain qui fait les glaçons tout seul… Alors le frigidaire qui pense, pensez-donc !

Pour autant, la domotique n’est pas un mot vide de sens et, avec Internet, le concept de la maison intelligente prend un peu de corps.

Une journée domotique

Le réseau des réseaux permet déjà de surfer sur sa télévision, de consulter ses courriels sur son mobile ou de télécharger des MP3 directement sur son autoradio. La domotique c’est le même principe, version “home sweet home” : tous les équipements sont connectés à lnternet et on peut, en quelques clics depuis son lieu de travail ou n’importe quelle pièce équipée d’une connection, réguler la température, faire chauffer le café, ouvrir les stores, commander le repas du soir ou lancer les robots nettoyeurs à l’assaut de la moquette sale. Les dossiers du site Maison Domotique, sont très complets et vous donneront une idée précise de ce que peut déjà être une maison équipée en domotique. On pourrait penser, par exemple, que le texte de la fiche “une journée domotique” frise la science fiction, mais tout y est bien réel.

De son côté, L’ADDI (Association pour le Développement de la Domotique et de l’Immotique) croit dur comme fer à la domotique. Et le site internet n’est pas avare en fiches techniques : vous voulez comprendre comment tout ça fonctionne et glaner quelques idées d’ameublement intelligent ? Alors c’est ici qu’il faut cliquer. Il est également possible, pour savoir si vous êtes vraiment “branché” domotique, de répondre à un petit test . Là encore, les questions nous en apprennent davantage que les réponses sur le bien-fondé des technologies de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les domiciles (ce qui est rigoureusement la définition de la domotique).

Autre site, même méthode : sur la Domotique Online, on vous propose une maison en Flash avec des images à survoler pour visualiser les secteurs où la domotique fait des miracles (éclairage automatique, prises commandées, facilité d’accès pour les handicapés, etc).

Enfin, pour convaincre les derniers hérétiques (ceux qui poussent le vice jusqu’à ouvrir eux-mêmes leurs stores ou s’évertuent à appuyer sur le bouton marche/arrêt de la cafetière) la page perso d’un aficionado de la “domo” : le webmaster de Domotic’s a décidé un beau jour de réduire sa facture d’électricité, de sécuriser son domicile et d’améliorer le confort de sa maison. Résultat : il est devenu mordu de la domotique, a fait des recherches pour cabler toute la maison sur le réseau le plus avantageux et fait partager son expérience à ceux qui voudraient en faire autant. Le site est très clair, ergonomique et riche d’enseignements (on y voit l’installation en photos, on peut y trouver des adresses d’installateurs professionnels, des bons plans, des livres, des actus, et quelques logiciels à télécharger).

Même chose sur Domoclick.com qui fait état – version “particuliers” et version “professionnels” – d’un magazine présentant dans le détail les solutions actuelles pour habiller la maison en gadgets du sol au plafond ; d’un annuaire qui vous renvoie vers les professionnels du secteur et quelques scénari qui vous aideront à cerner vos besoins en éléctroménagers utiles et high-tech.

Dans peu de temps, la zapette du téléviseur vous semblera terriblement archaïque…

Par Manuel Rulier – ©Thot/Cursus 25-4-2003 –

Article paru dans la Nouvelle de la formation à distance