L’université de York, en partenariat avec de nombreux partenaires européens et internationaux, participe à un projet qui vise a fournir aux populations les moins accessibles un accès Internet large bande, grâce a des ” High Altitude Platforms ” (HAPs). Le principe de cette méthode est de faire survoler les zones à desservir par des dirigeables ou des avions à énergie solaire situés dans la stratosphère (entre 17 et 22 Km au dessus du sol). Ces engins volant relaient ensuite le signal, grâce à des antennes dirigeables utilisant les dernières méthodes de traitement numérique, vers les utilisateurs. Ainsi, cela permet aux systèmes de réception de toujours se trouver en en vue directe, ” line of sight “. Les débits atteints seraient alors 200 fois plus importants que ceux fournis actuellement par l’ADSL. ” Le large bande stratosphérique ” se présente donc comme une solution intermédiaire entre le satellite, les accès terrestres de technologies sans fil, comme le Wi-Fi et les technologies câblées comme l’ADSL. L’objectif premier de la société Capanina est de fournir des accès large bande aux zones rurales en Europe dans les quatre prochaines années. Enfin, l’équipe réfléchit aussi sur la possibilité de connections à l’intérieur des trains.