Il est au cœur de nos activités quotidiennes. On dépend de lui au bureau, à la maison ou en mobilité. Aussi indispensable que l’électricité, le réseau a pris une place considérable. Et l’impact de la panne peut évidemment devenir dramatique. Chaque mois, la durée de panne moyenne est de 1,9 heure en entreprise.
Une enquête conduite en 2006 dans 45 pays et en 12 langues invitait des responsables informatiques à se prononcer sur l’importance du réseau dans leur travail. 1 484 professionnels ont rempli les questionnaires en ligne. Un rapport * a été publié par l’entreprise Systimax qui a pris l’initiative de l’enquête. L’impact des pannes sur la productivité, et donc sur les coûts, est de plus en plus préoccupant. L’enquête révèle un temps d’indisponibilité réseau mensuel moyen de 1,9 heure. Elle montre en outre que les entreprises qui ont déployé des systèmes de câblage plus performants subissent généralement un nombre inférieur de pannes. Dans l’ensemble, les utilisateurs signalent que presque 18 % des ressources réseau sont égarées..
« Cette enquête montre que la majorité des responsables informatiques considèrent les pannes réseau comme un véritable problème », déclare Mark Peterson, vice-président senior de la division Global Marketing, Enterprise chez CommScope. « Ils estiment que chaque panne d’un serveur ou retard dans la fourniture d’un service a des répercussions financières. C’est bel et bien notre avis. Mais, bonne nouvelle, l’étude montre aussi que les entreprises qui souhaitent investir dans des systèmes de qualité sont plus à même de faire face à l’évolution de leur réseau. »
L’étude fait apparaître qu’un nombre croissant de responsables informatiques prévoient d’installer des systèmes de câblage de Catégorie 6A sur cuivre, tandis que le câblage de Catégorie 5e est en passe d’obsolescence. Au cours des cinq dernières années, la fibre multimode optimisée pour le laser a connu une croissance rapide en remplacement de la fibre multimode / monomode traditionnelle. On peut dégager de cette enquête les tendances suivantes :

  1. Le câblage Catégorie 6A ( actuellement 5 % des installations) pourrait représenter 25 % des nouvelles installations.
  2. Le câblage Catégorie 5e (actuellement 53 % des installations) passerait à moins de 9 % des nouvelles installations.
  3. La fibre multimode OM1 et OM2, actuellement la plus populaire, mais son adoption devrait être réduite de moitié, chutant à seulement 34 % des prochaines installations.
  4. Les sondés prévoient une domination de la fibre multimode OM3 optimisée pour le laser. En effet, cette fibre représente actuellement 11 % de la base installée, mais son utilisation dans les nouvelles installations est estimée à 43 %. Cette tendance correspond à l’augmentation des débits dans la dorsale.. Aujourd’hui, 43 % des participants à l’enquête pensent que la fibre optique OM3 représente une nécessité pour leurs réseaux.

L’étude met l’accent sur l’importance des débits plus importants : Pour l’infrastructure horizontale, le 10 Gb/s Ethernet devrait connaître une croissance de 4 % à 29 % au cours des cinq prochaines années.Pour le backbone, plus de la moitié des sondés (51 %) prévoient d’installer le 10 Gb/s Ethernet au cours des cinq prochaines années, tandis que les utilisateurs pensent que le 100 Gb/s Ethernet représentera 15 % des installations de dorsales réseau d’ici à 2011.
Chaque année, les utilisateurs doivent supporter presque 4 problèmes de connectivité LAN avec en moyenne 1,3 heure de temps perdu à chaque occurrence. En général, 19 % du temps affecté à l’assistance informatique des entreprises concernent la surveillance des performances réseau. Les responsables informatiques déclarent passer en moyenne 4,4 heures à préparer l’informatique et 7,7 heures par mois à réaliser l’inventaire des ressources réseau.
N’imaginons pas que ce genre de problème puisse arriver dans les logements équipés de réseau !
Bruno de Latour
Rapport intitulé Speed and Agility, Performance and Reliability: A Report on Global Enterprise Network Trends (Vitesse et agilité, performances et fiabilité : tendances globales des réseaux d’entreprise)
Pour lire toute la lettre abonnez-vous.
dn209g