Editorial DN 293 : ORANGE CHOISIT Z-WAVE

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Le voile est enfin tombé. Orange serait le premier opérateur à retenir le protocole aux 1200 produits compatibles.
Quel protocole de communication peut s’imposer sur le marché international ? Chacun se pose la question. Outre-Rhin, c’est naturellement KNX et ses 350 constructeurs. Outre -Atlantique on annonce plus de 400 produits certifiés Zigbee, dont l’alliance enregistre plus de 1000 constructeurs. Son président, Tobin Richardson, est persuadé que sur le marché des objets connectés, Zigbee est la solution de communication sans fil qui s’impose. D’ailleurs, Comcast, Deutsche Telecom et Echostar partagent cette vision. Legrand,
Schneider Electric apparaissent également en supporters. À moins que ce ne soit EnOcean qui rafle la mise ? L’alliance regroupe 400 membres et déclare 1500 produits interopérables. Après plusieurs tentatives, Orange retient le protocole Z-Wave. Pour la plus grande satisfaction de l’alliance dont le président Mark Walters confie à Domotique News : «C’est la première fois qu’un opérateur télécom comme Orange choisit le protocole Z-Wave pour son écosystème d’objets connectés. Nous poursuivons des discussions avec d’autres opérateurs, comme Verizon, At&T, Bell, mais rien n’a encore abouti ». À ce jour, environ 1200 produits certifiés Z-Wave sont sur le marché international. La première approche d’Orange est modeste mais volontaire. Avec le lancement d’un pack comprenant la base Homelive, un capteur de fumée, un détecteur de porte/fenêtre et un détecteur de mouvement. Et la volonté de s’imposer rapidement par un prix choc pour le lancement : 1 euro pour toute souscription avant le 07 janvier 2015 (79 euros et une offre de remboursement de 78€ pour l’achat du pack initial). À quoi il faut quand même ajouter 9,99 euros par mois pour l’abonnement au service Homelive qui comprend entre autres, des alertes SMS illimitées, le stockage des vidéos de surveillance et l’assistance 24/24 et 7/7. « Il fallait se faire une religion sur ce marché embryonnaire et mouvant. Nous ne souhaitons pas avoir un protocole propriétaire », nous explique Philippe Streiff, chef de produit Homelive. Il a été séduit par la Vera Box de la société Micasaverde et par la qualité des prises de chez
Fibaro qu’Orange a redesigné. « Nous avons une approche très ouverte poursuit-il, car nous sommes avant tout orientés vers le service que nous pouvons apporter à nos clients. Nous avons d’abord retenu l’autosurveillance et le confort ».Parmi les premiers accords de partenariat : Netatmo avec sa station météo et Philips avec sa lampe Hue, mais aussi avec un assureur et une société de téléassistance. Deux ans après le lancement de l’offre « Home By SFR » Orange a la volonté de développer rapidement son écosystème. Les points de vente proposeront en 2015 une panoplie d’objets connectés compatibles, mais aussi des services. À l’instar de Homepoint,
véritable hub multimédia pour la maison. Un concept innovant avec trois fonctionnalités
attractives : ouvrir d’une simple pression sur un bouton, un réseau Wi-Fi dédié aux les invités, diffuser la musique de son smartphone sur sa chaîne hi-fi, même ancienne, et recharger facilement et simultanément tous ses équipements (en USB ou par induction). En matière de protocole de communication, rien n’est encore joué. L’écosystème Home- Kit d’Apple se développe discrètement et rapidement. L’approche globale de Google avec son fer de lance, Nest, est ambitieuse et dominatrice. Le Smart Home Protocol de Samsung et les 5000 développeurs de Smarthings (membre de Z-Wave alliance) ne feront pas de la figuration.
Bruno de Latour

Domotique News

2 réflexions sur “Editorial DN 293 : ORANGE CHOISIT Z-WAVE”

  1. Guy Fauquembergue

    Bonjour, le choix de la technologie Z-wave est un bon choix en matière de performance et de disponibilité des senseurs et autres composants. Néanmoins Z-wave est une technologie propriétaire. Il me semble que la technologie Zigbee aurait été un choix plus adéquat, Orange ayant les moyens de faire développer ses propres senseurs. En ce qui concerne le choix du coordinateur Micasaverde, c’est un excellent produit il lui manque un programmateur de scenes qui soit plus visuel (voit Fibaro et Zipato), tout le monde n’étant pas sensé connaitre la programmation LUA. Guy Fauquembergue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche

Recherchez un article par mot-clé:​

Le mensuel

Domotique News, éditée depuis 1988, est la première lettre des espaces de vie intelligents en Europe.

Vous voulez découvrir un exemplaire de notre revue et rejoindre nos newsletter?

Suivez-nous sur les réseaux

Articles récents

Commentaires récents

Rejoignez notre newsletter

Et recevez nos actualités, directement dans votre boîte mail !

Retour haut de page