Editorial: La nouvelle mission du Smart Home

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

La pandémie qui frappe l’ensemble des pays apporte un éclairage tout à fait nouveau et inattendu sur le rôle d’un habitat devenu aussi lieu de télétravail, de télésanté, de télé- formation. Réorganisation au programme avec une domotique adaptée.

La pandémie du Covid-19 a été un révélateur et un catalyseur du rôle des technologies numériques dans nos vies quotidiennes, personnelles et professionnelles. Télétravail, visioconférences, livraisons des biens de première nécessité, applications de traçage de la maladie, nouvelles formes de communication et de loisirs : pendant le confinement, les outils numériques ont permis de maintenir une activité économique, un lien social et l’innovation a subi une forte accélération.
Pour rester compétitif, l’utilisateur de solutions Smart Home va avoir besoin de garantie. Plus que jamais il souhaite une société positive, inclusive, responsable et pérenne. Sa maison, son lieu de vie mais aussi de télétravail et de téléservices, doit être à la hauteur du nouvel environnement post- pandémie.
Une pléiade de start-up françaises phosphorent sur de nouvelles so- lutions. Cédric O, le secrétaire d’État au Numérique, leur a même demandé de mettre à disposition, gratuitement ou à des tarifs réduits, leurs innovations dans l’intérêt général. Déployer la télé- consultation et le suivi à distance, faciliter le télétravail pour freiner la propagation du virus, la garde d’enfants pour les parents concernés par la fermeture des crèches et des écoles, ou encore permettre aux étudiants de communiquer à distance avec leurs professeurs. Autant d’activités nouvelles qui se déploient dans l’univers du loge- ment ! En réalité, et assez subrepticement, un report est en train de se faire de l’entreprise sur le logement. L’employeur s’approprie une partie de l’espace privé de
l’ensemble des pays apporte un éclairage tout à fait nouveau et inattendu sur le rôle d’un habitat devenu aussi lieu de télétravail, de télésanté, de télé- formation. Réorganisation au programme avec une domotique adaptée.
l’employé en lui laissant les frais de home structure (eau, électricité, chauffage) et l’ensemble des consommables. Dans la Silicon Valley, la tendance est très nette. Dans son ouvrage, La Société du sans contact François Saltiel il- lustre largement ce phénomène. Il décrit l’univers de la maison entre stress et solitude. La visio- surveillance qu’opère l’application « Zoom » lors des multiples réu-nions à distance. L’auteur s’inter- roge : « Pourquoi 2020 ressemble à1984*?»
La nouvelle organisation des habitations suppose un certain nombre de transformations : nécessité d’optimiser la qualité du Wi-Fi, séquencer les usages (pour maîtriser les débits), ressortir son câble Ethernet (connexion directe à la box). Et si l’utilisateur est in- satisfait il alerte l’Arcep (https:// jalerte.arcep.fr/). Reste à traiter l’organisation pratique de l’espace d’habitation. On en est arrivé à des solutions qui consistent parfois à créer un poste de télétravail dans la cuisine !
Les enjeux sanitaires et climatiques n’ont pas fini de bouleverser nos Smart Territoires, qu’il soient dédiés à l’entreprise ou à la maison.
Bruno de Latour

Domotique News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche

Recherchez un article par mot-clé:​

Le mensuel

Domotique News, éditée depuis 1988, est la première lettre des espaces de vie intelligents en Europe.

Vous voulez découvrir un exemplaire de notre revue et rejoindre nos newsletter?

Suivez-nous sur les réseaux

Articles récents

Commentaires récents

Rejoignez notre newsletter

Et recevez nos actualités, directement dans votre boîte mail !

Retour haut de page