Dans le cadre de ses travaux sur les objets communicants, les laboratoires Cyber Solutions de NTT développent actuellement une plate-forme Java de services OSGi agglomérés : OSAP (Open Services Gateway Initiative Service Aggregation Platform). Le but de telles plateformes est de permettre l’agglomération de fonctions de contrôles, de protocoles et d’applications en logiciels “bundle” qui seraient ensuite utilises selon les besoins par le réseau d’objets communicants. L’idée première de OSAP est de considérer les logiciels comme des entités qui évoluent avec le réseau et qui sont multiplexées a travers la passerelle. Ainsi le réseau est simplifié, puisqu’une seule passerelle suffirait par exemple à fournir tous les services des fournisseurs d’accès différents, assurer un système de sécurité pour la maison, contrôler à distance des appareils électroménagers, bénéficier des applications de la domotique… Le réseau d’objets communicants deviendrait ainsi plus ergonomique et les coûts de passerelles et de maintenance seraient diminués. Des collaborations existent déjà sur ce projet. Notamment une compagnie de distribution de gaz dans la région de Nagoya a fait appel au groupe de recherche de NTT pour développer un système de distribution sur, économique en énergie et qui s’intégrerait dans la politique japonaise d’aide aux personnes âgées. Un autre projet serait la connexion de la passerelle au réseau du gouvernement qui permettrait aux foyers de recevoir des informations d’urgence et des soins à distance lors des intempéries, ceci en téléchargeant seulement le bon agglomérat de logiciels mis a jour sans installer de passerelle supplémentaire. L’alliance OSGi, chargée d’établir l’ensemble des spécifications qui sont applicables aux passerelles installées entre un réseau extérieur et un réseau local, a été établie en 1999 et est basée sur une plate-forme JES (Java Entreprise System) créé par Sun Microsystems en 1998 qui rendait possible l’intégration des modules dans les systèmes embarqués.