Un SMS tombe soudain (un SMS ou un pop-up sur l’écran du PC, voire un petit avertissement sur l’écran de la télé du salon): c’est la machine à laver qui vous appelle depuis la buanderie. Elle a quelque chose à dire: le filtre à poussières est bouché, il faudrait venir le décrasser…

La machine à laver du futur n’a plus seulement besoin d’une prise de courant et d’une connexion à la plomberie. Elle s’installe confortablement sur le réseau Internet sans-fil de la maison. Une expérience lancée par l’Internet Home Alliance est en cours à Atlanta aux Etats-Unis. Que le cycle de lavage soit terminé, que le tambour soit trop lourd ou qu’il soit temps de lancer l’essorage, la machine à laver lance ses exigences sur tous les appareils électroniques de quelques foyers testeurs.

« C’est seulement de la lessive, ce n’est pas très excitant », concède le vice-président de l’Internet Home Alliance à l’agence AP. Whirlpool, Panasonic et Microsoft sont sur le coup. Techniquement, la machine à laver communicante n’est pas très compliquée à mettre en place. On pourrait en acheter dès 2007.

Mais quant à y trouver la moindre utilité, c’est une autre affaire… La machine à laver en réseau: un peu, beaucoup, à la folie ou très peu pour vous?