L’onde acoustique

Posté le 18/05/09 par Bruno De Latour dans Blog, Coup de cœur,  1 Commentaire

 

Cela semble relever de la science-fiction, c’est pourtant bien réel. Une jeune entreprise innovante, Sensitive Object, a relevé le défi de rendre interactives toutes les surfaces solides, depuis le miroir jusqu’au mur en plâtre. Le principe est simple : « Comme les ondes produites par un caillou jeté dans une mare, les ondes acoustiques se propagent dans l’intérieur des matériaux solides, avec des variations d’intensité », résume Hervé Martin, président de Sensitive Object. A partir des travaux effectués au sein du Laboratoire d’ondes acoustiques (LOA), émanation du CNRS depuis sa création en 2003, la société a entrepris d’exploiter les ondes émises par un impact sur une surface solide. « On détecte ces vibrations avec des capteurs : cette signature acoustique est ensuite traitée et utilisée avec une carte électronique et un logiciel », poursuit-il. Ainsi, les ondes générées par l’impact du toucher sont associées à une commande qui peut rendre tactile toute surface solide. La PME innovante, dont l’invention est protégée par 11 brevets, commercialise déjà quelques produits à partir de cette technologie acoustique. En juin 2006, elle a ainsi lancé son « clavier propre », un clavier d’ordinateur qui se présente sous la forme d’un film plastique à coller sur un plan de travail. Il suffit ensuite de le relier à un ordinateur par un fil USB classique. « Ce film plastique est lavable, même à l’eau javellisée. Ce qui est très pratique pour les dentistes et les médecins », précise Hervé Martin. Il coûte tout de même 250 euros, hors des marges des distributeurs spécialisés dans le secteur médical qui le commercialisent.  La technologie acoustique est aussi déclinée sur les divers écrans tactiles car Sensitive Object signe des partenariats avec d’autres entreprises. La technologie acoustique commence aussi à être mise en oeuvre sur des bornes interactives dotées de la technologie optique « que l’on ne peut pas utiliser avec un stylet, ou une main gantée. Ce qui pose problème lorsqu’il fait froid », avance Hervé Martin.

Piloter la maison

La start-up réfléchit à d’autres usages, notamment dans le domaine de l’électroménager, avec des panneaux de commandes tactiles, par exemple sur les plaques à induction. « Actuellement, la plupart reposent sur la technologie «capacitive», aussi utilisée pour l’iPhone. Mais elle ne fonctionne qu’avec le doigt : cela est parfois difficile à actionner pour les personnes âgées, qui ont les doigts secs. De plus, elle craint les dépôts de graisse », argumente Hervé Martin. La start-up travaille ainsi sur des prototypes de plaques à induction avec les grands de l’électroménager. Elle a déjà élaboré un modèle de démonstration avec la marque De Dietrich. Elle mise également sur des usages domotiques et a élaboré avec Saint-Gobain un mur pouvant servir à piloter la domotique de la maison. Des projets qu’elle compte financer par une seconde levée de fonds, envisagée courant 2009.

1 Commentaire

  1. Isa says:
    Mardi, mai 19, 2009 at 5:43

    je suis très interéssée en tant que décoratrice et designer par ces nouveaux produits utilisant l’acoustique des ondes. Merci de nous en dire un peu plus…. ISabelle

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *